Le vélo : L’avenir du déplacement urbain en Tunisie ?

C’est dans la commune d’Ariana, une des plus grandes villes de la banlieue de Tunis que le projet de pistes cyclables devrait voir le jour à l’initiative de l’association Vélorution et en étroite collaboration avec le « Small Grant Program » du Programme des Nations unies pour le développement.

C’est une grande première pour la Tunisie, en effet à l’exception des parcs et des zones touristiques très peu d’espaces publics est alloué à la pratique du cyclisme, le circuit de la piste cyclable devrait faire environ trois kilomètres de long et favoriser le développement du vélo comme moyen de déplacement, plusieurs arguments sont avancés pour convaincre les tunisiens, c’est écologique évidement mais également économique : En favorisant les déplacements urbains en vélo et non en voiture on limite l’utilisation du véhicule et donc des dépenses de carburant et d’entretien du véhicule.  Bien que ce projet n’en soit qu’à ses débuts, il s’inscrit dans un grand projet de réaménagement de la ville d’Ariana plus respectueux de l’environnement selon Vélorution.

5c740795360000ae166afe17

Vélorution : « La révolution tunisienne du vélo est en marche »

Vélorution Tunisie est une association à but non lucratif crée en novembre 2017, elle compte aujourd’hui plus de 400 adhérents et près de 15 000 abonnés sur les réseaux sociaux, ils se présentent comme « Un groupe de citoyens tunisiens convaincus par la nécessité d’adopter plus massivement le vélo comme moyen de transport alternatif à la voiture. » Leur but est de démocratiser la pratique du cyclisme dans la ville, qui est régulièrement en proie aux embouteillages et à la pollution.

 

Cette association propose des cours de vélo avec une « vélo-école » disposant d’une formation de 2 mois, et viens d’ouvrir en février « Dar el bisklette » : un lieu 100% alloué au vélo où les cyclistes peuvent réparer leurs vélos, le garer ou encore discuter avec des passionnés. L’association propose différentes sorties comme « Tunis by bike » chaque mois, « Yoga by bike », ou encore « Tandems pour la solidarité » c’est une initiative qui a pour but de faire rouler des personnes non voyantes guidées par une personne à l’avant du vélo. Et pour finir, l’utilisation du vélo ne doit pas se résumer qu’a Tunis, le but est également de « Développer le vélo dans les régions de l’intérieur » avec des parades à vélos et la création de branches locales.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s