Les maisons écologiques: la maison passive (2/3)

Suite de la série sur les maisons écologiques, après la maison autonome (Maison autonome), voici un article pour vous présenter la maison passive.

La maison passive

Le terme « maison passive » est une norme allemande « Passivhaus » accordée aux maisons à très faible consommation énergétique qui ont une consommation de chauffage de 15 KW par m² at par an. Pour avoir une consommation d’énergie aussi faible ces habitations n’utilisent quasiment pas de chauffage (seulement quelques jour dans l’année). La norme « maison passive » fixe aussi des valeurs minimale de la résistance thermique pour les différents élément de l’habitation (toit, fenêtre, mur…).

Le terme « passif » est utilisé car la plus grande partie des besoins de chauffage sont remplis sans appareils mécanique.

Il y a 3 critères principaux qui permettent d’obtenir le label « maison passive »:

-L’isolation thermique: elle permet de réduire considérablement les pertes par les murs et le toit. Dans les maison passive, l’épaisseur de l’isolant peut dépasser les 30 cm. Le fait d’avoir une maison très bien isolée permet d’utiliser la chaleur humaine où l’éclairage comme chauffage. Habituellement cette chaleur est négligeable dans les bâtiments peu ou pas isolé. Ici elles est valorisé et remplace le chauffage.

-La ventilation: elle assure la qualité de l’air à l’intérieur de la maison. La ventilation double flux permet de souffler de l’air neuf dans les espaces de vie (chambres, salon…) et d’extraire l’air vicié des autres pièces (salle de bain, cuisine…). Elle permet d’assurer un renouvellement de l’air adapté à l’occupation de la maison.

-Les fenêtres: elles sont les maillons faibles des parois extérieures puisque la majorité des déperditions thermiques est du aux fenêtres. Mais, d’un autre coté, les fenêtres permettent de laisser passer le rayonnement solaire pour chauffer la maison. Avec les fenêtres triple vitrage, le point faible n’est pas le vitrage mais le chassis des fenêtres. Il faut donc favoriser les grandes surfaces vitrées plutot que plusieurs petites fenêtres. Il faut aussi placer le plus de fenêtre au sud afin d’obtenir des apports solaire en hiver.

Publicités

Une réponse à “Les maisons écologiques: la maison passive (2/3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s