Nouvelle énergie à base de noix de coco : le « cocofuel »

Dans les îles de l’ Océanie, une nouvelle énergie est utilisée pour produire de l’ électricité et du bio-carburant, c’est le « cocofuel ».

Le « coco fuel » est un mélange d’huile de coprah (issue de la noix de coco) et de gazole. Il est destiné aux moteurs diesel et il est constitué de 30% d’huile de coco et de 70% de gazole. Le diesel coûte 180 vatus le litre à la pompe et le « cocofuel » revient à 120 vatus par litre, ce qui représente une baisse importante. Il existe même certains véhicules en Nouvelle-Calédonie qui utilisent 100% d’huile de coprah.

Le « cocofuel » est aussi utilisé pour produire de l’électricité dans les groupes électrogènes des centrales électriques. Là aussi il y a des centrales qui utilisent la noix de coco à 100% (coco pur) comme à Port-Vila (capitale du Vanuatu) où la centrale électrique qui est équipée de deux groupes électrogènes d’une puissance de 4 MW chacun, fournit l’électricité de toute l’aglomération.

Le « coco fuel » permet de protéger l’environnement, de réaliser des économies, de développer l’agriculture locale et il permet aussi de réduire la dépendance en gazole importé.

Publicités

4 réponses à “Nouvelle énergie à base de noix de coco : le « cocofuel »

  1. L’utilisation du bio-carburant est t’il un abus ?
    Faut – il militer contre cette nouvelle énergie, qui produit du carburant au détriment de l’alimentation ?

    Le 26 octobre 2007 à la tribune de l’ONU, le rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Jean Ziegler, n’a-t-il pas qualifié le recours aux biocarburants de « crime contre l’humanité qui est commis lorsque l’on convertit un sol productif pour l’alimentation en terre à produire du biocarburant »

    Réagissons !

    • Il est vrai que certains pays ont remplacé des terrains agricoles ou défriché des forets pour produire du biocarburant au détriment de l’alimentation des populations locales. Il faut condamner cette pratique.
      Ce n’est pas le cas du coco dans le Pacifique, ce produit transformé en coprah aprés séchage a toujours été exploité pour des exportations en Asie ou en Europe (huile, parfum, margarine, cosmétique, etc).
      L’utilisation de ce produit localement diminuera les importations de carburant devenu de plus en plus cher pour les populations du Pacifique qui sont éloignées des raffineries et demandant de faibles quantités au regard des grands pays industriels. C’est donc un vrai développemnt durable qui crée aussi des emplois sur les iles les plus éloignées sujettes à l’exode par manque de travail. Enfin, comme c’est un produit de substitution au gasoil, l’investissemnt est trés faible comparé aux nouvelles technologies (solaire, éolien, etc) qui elles ne créent pas d’emploie localement.
      Enfin, il faut savoir que dans une stratégie de développemnt d’enregie renouvelables, il ne faut pas « mettre tous les oeufs dans le meme panier » et le coco-fuel devra etre complété dans les iles du Pacifique par le solaire, l’éolien (de petite puissance), l’hydro-électricité (si potentiel hydro) et enfin dans les prochaines décennies l’énergie des mers qui sera sûrement l’avenir énergétique de ces iles.
      Développement Durable garanti !

  2. L’idée est surprenante et j’aime cela.
    Si nous avions tous des idées comme celle la la planète irai beaucoup mieux.
    L’utilisation reste quand même limitée aux pays tropicaux.
    il faudrait quelques forêts de cocotiers pour arriver à subvenir au besoin de quelques milliers de personnes.
    Bravo aux personnes qui ont trouvé cette idée et continu à nous mettre des articles originaux …

  3. Pingback: Actualité Scientifique: Environnement « Josiane's Blog·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s